La Confédération suisse avant 1798 : Schwytzois, Suisses et Helvètes

Les prémices de la Suisse moderne remontent aux évolutions enregistrées entre 1798, avec la fondation de la République helvétique, et 1848 avec la fondation de l’Etat fédéral actuel. L’histoire de la Confédération suisse est toutefois un peu plus vieille. Les Archives fédérales suisses conservent également divers documents de la période précédant l’année 1798.

Le concept d’« Helvète »

Le terme Helvète est cité dans plusieurs textes anciens, par exemple dans les écrits attribués à Jules César. Les Helvètes étaient une tribu celte qui s’était essentiellement établie sur le plateau suisse. Mais il existait de nombreux autres peuples qui résidaient sur le territoire de la Suisse actuelle.

Des Schwytzois aux Suisses

En 1291, les trois cantons d’Uri, de Schwytz et d’Unterwald concluaient l’alliance régionale des Waldstätten, concrétisée par le Pacte fédéral de 1291. La réputation en particulier des Schwytzois devait rapidement se répandre du fait de leur rôle important dans l’alliance des Waldstätten et de la valeur de leurs troupes dans les engagements mercenaires. Ceci a entraîné que tous les Confédérés suisses ont été de plus en plus souvent désignés par « Schwytzois » dans les contrées voisines de parlers germaniques. Au cours des ans, la graphie a évolué pour faire des « Schwytzois » des « Suisses » (de Schwyzer à Schweizer en allemand).

Le concept de « Suisse » s’est de plus en plus imposé au cours des 17e et 18e siècles. Mais les termes concurrents « Helvetia » et « helvète » ont perduré. Le terme « Suisse » n’a pas totalement évincé celui de « Helvetia ». La République helvétique a été proclamée en 1798 sous la pression de l’occupation française. Cette forme d’Etat a été liée à la création d'organes politiques centraux. La création des Archives centrales, ancêtres des Archives fédérales suisses, date aussi de cette époque. Après la création de l’Etat fédéral en 1848, la désignation latine de « Confoederatio Helvetica » apparaît de plus en plus souvent sur les documents officiels, la monnaie et les sceaux officiels. Et l’abréviation « CH » a finalement conquis droit de cité pour représenter la Suisse et les produits suisses.

Documents des Archives fédérales antérieurs à 1798

Les Archives centrales créées en 1798 avaient pour mission de rassembler les documents du nouvel Etat. Les documents issus de la période antérieure à la fondation de la République helvétique sont restés conservés dans les Archives d’Etat des cantons. Les Archives fédérales suisses ne renferment donc que très peu de documents de la période antérieure à 1798. Ci-après, un récapitulatif des fonds les plus importants.

Collection des copies

Sur mandat des Archives centrales nouvellement créées, des diplomates, des archivistes, des historiens et des théologiens ont recherché des documents relatifs à l’histoire suisse conservés dans les archives et bibliothèques de pays étrangers et les ont copiés. Les points forts thématiques de cette collection de copies sont :  

  • Guerres bourguignonnes et milanaises
  • Réforme et contre-réforme
  • Guerre de Trente Ans
  • Guerre de Succession d’Espagne
  • Epoque révolutionnaire et napoléonienne
  • Epoque du Sonderbund
  • Fondation de l’Etat fédéral
  • Affaires de Neuchâtel et de Savoie
  • Les deux Guerres mondiales

Ces copies traitent essentiellement des aspects diplomatiques, économiques et militaires. La totalité de l’Inventaire (PDF, 141 MB, 28.09.2012) de la collection de copies est consultable en ligne en allemand.

Les archives privées

Les Archives fédérales suisses possèdent différentes archives privées de l’époque de la fondation de la République helvétique de 1798. Y figurent par ex. des documents du nonce italien et futur cardinal Marcello D’Aste (1691-1695) ou de l’ambassadeur de France à Soleure Jacques Le Fèvre de Caumartin (1641-1648).

Les fonds des régiments suisses

Les Archives fédérales suisses renferment également des documents sur les régiments suisses du Service étranger. Le mercenariat a connu son apogée entre les 15e et 18e siècles, avant d’être finalement interdit à la fondation de l’Etat fédéral.

Les archives fédérales disposent de fonds sur les régiments suisses du Service de France (1474-1899), de Grande-Bretagne (1855-1885), d’Espagne (1734-1835), des Provinces-Unies (1819) et de Naples (1827-1860) ainsi que du Service du Vatican (1829-1863).

Les collections  

Les Archives fédérales suisses renferment aussi des collections qui ont été rassemblées à différentes occasions sans mandat d’archivage permanent. Ces collections comportent ainsi des documents se rapportant à la période antérieure à 1798. Y sont archivés par exemple des journaux de 1735 à 1845, des fac-similés de cartes (1700-1800) ou encore des fac-similés de documents antérieurs à 1798.

Astuces de poursuite des recherches

Thèmes connexes

Dernière modification 21.10.2015

Début de la page

Contact

Archives fédérales suisses

Archivstrasse 24
3003 Berne

Tél.
+41 58 462 89 89

E-mail

Heures d'ouverture salle de lecture

Ma-Je, 09h00 - 19h00

Détails et fermetures

Imprimer contact

Carte

Archives fédérales suisses

Archivstrasse 24
3003 Berne

Afficher la carte

Imprimer contact

https://www.bar.admin.ch/content/bar/fr/home/recherche/recherche/themes/die-alte-eidgenossenschaft/die-eidgenossenschaft-vor-1798--schwyzer--schweizer-und-helvetie.html