Blanc sur rouge : la croix fédérale

L’histoire des armoiries de la Suisse est vieille de plusieurs siècles. Les origines de la croix fédérale remontent à un signe de reconnaissance militaire. Ce n’est qu’au fil des ans que la croix blanche sur fond rouge est devenue le symbole de l’Etat fédéral actuel et les armoiries nationales de la Suisse.

L’époque avant 1798

Les anciens Schwytzois déjà arboraient une bannière lors de leurs campagnes militaires. Celle-ci était initialement constituée d’une toile rouge sur laquelle est venue s’ajouter plus tard une croix. D’autres contrées de la Confédération suisse utilisaient certes le symbole de la croix, mais celui-ci ne servait pas encore de signe de ralliement entre les Confédérés. La croix était en effet un signe de reconnaissance très apprécié dans de nombreuses autres zones de l’Europe.

Ce qui est en revanche attesté est que les troupes bernoises engagées à la bataille de Laupen en 1339 portaient deux bandes cousues en croix sur les vêtements en signe de reconnaissance. A partir de ce moment-là, la croix est apparue régulièrement lors des campagnes militaires menées par les Confédérés. Elle devait servir à exprimer la cohésion. La bannière de la localité fédérale correspondante complétait la croix blanche portée sur les vêtements et les armes. C’est ainsi que la croix fédérale a évolué au fil du temps en un signe commun propre aux Confédérés. De plus, son utilisation s’est aussi progressivement étendue aux domaines civils.

L’époque après 1798

En 1814, la Diète fédérale déclarait la croix fédérale comme sceau officiel de la Confédération suisse. A l’instigation du chef d’état-major général Guillaume-Henri Dufour, la croix fédérale devenait à partir de 1841 le drapeau commun de l’ensemble des troupes de tous les cantons. Ce n’est toutefois que le 12 décembre 1889 qu’un arrêté fédéral a élevé la croix fédérale au rang d’armoiries nationales et en définissait les dimensions : « Les armoiries de la Confédération consistent en une croix blanche, verticale et alaisée, placée sur fond rouge et dont les branches, égales entre elles, sont d'un sixième plus longues que larges. »

Depuis, la protection de la croix fédérale et des armoiries nationales, de même que leur utilisation conforme à l’intérieur du pays comme à l’étranger sont de la responsabilité de la Confédération. Les Archives fédérales suisses disposent de différents documents traitant de ces tâches. Le fonds Justice (1798-1985) renferme des documents couvrant la période jusqu’au début du 20e siècle. Des documents plus récents sont conservés à l’Institut fédéral de la propriété intellectuelle et auprès des organismes qui l’ont précédé (1888-1982).

Des documents sur la protection des armoiries nationales et de la croix fédérale à l’étranger ou sur leur utilisation non autorisée sont archivés au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) actuel. Le fonds Affaires étrangères couvre la période jusqu’à la fin du 19e siècle (1518-1971). Des documents plus récents sont conservés à la Direction politique actuelle et auprès des organismes qui l’ont précédée.

Astuces de poursuite des recherches

Dernière modification 21.10.2015

Début de la page

Contact

Archives fédérales suisses

Archivstrasse 24
3003 Berne

Tél.
+41 58 462 89 89
Fax
+41 58 462 78 23

E-mail

Heures d'ouverture salle de lecture

Ma-je, 09h00 - 19h00

Détails et fermetures

Imprimer contact

Carte

Archives fédérales suisses

Archivstrasse 24
3003 Berne

Afficher la carte

Imprimer contact

https://www.bar.admin.ch/content/bar/fr/home/recherche/recherche/themes/die-alte-eidgenossenschaft/weiss-auf-rot--das-schweizer-kreuz.html