Guerre économique et détresse sociale en Suisse lors de la Première Guerre mondiale

La Première Guerre mondiale a été une guerre totale. Les capacités économiques y ont joué un rôle essentiel. Mais après la conjoncture de guerre des premiers temps, la Suisse devait rapidement connaître une sévère crise économique. La sécurité des approvisionnements en matières premières et en denrées alimentaires a placé le Conseil fédéral face à de grands défis.

Politique étrangère et économie de guerre

Du point de vue économique, la Suisse était plutôt mal lotie lorsque la guerre a éclaté. Les réserves de blé ne couvraient ainsi que deux mois de consommation. Le petit Etat neutre ne disposait pas des moyens de se soustraire à une guerre économique sans merci. Les parties engagées dans le conflit désiraient contrôler l'économie suisse pour la mettre au service de leurs objectifs de guerre. La Suisse a donc dû subir de douloureuses atteintes à sa souveraineté.

Après le brutal blocage initial qui a suivi la déclaration de guerre, les efforts de guerre en Europe ont tout d'abord profité à l'économie exportatrice suisse. Dès la mi-1916, la conjoncture de guerre initiale s'est toutefois rapidement transformée en une crise économique profonde. Globalement, l'économie de guerre a accentué le fossé économique et social entre l'économie d'exportation et l'économie intérieure, entre les villes et les campagnes, entre les paysans et les ouvriers, entre les riches et les pauvres.

Les fonds Département politique fédéral (1848-1962) et Division des affaires étrangères (1768-1961) renferment de nombreux documents sur la politique étrangère suisse et les précautions de guerre. En ce qui concerne la sécurité des approvisionnements du pays, il est intéressant de consulter aussi et avant tout les fonds Défense nationale (1600-1960), Secrétariat du Département fédéral de l'économie : registrature partielle Economie de guerre Première Guerre mondiale (1904-1932), Secrétariat général du Département fédéral de l'économie (1887-1967) ainsi que le fonds privé du conseiller fédéral Edmund Schulthess (1910-1943). Le fonds privé de la Société suisse de surveillance économique S.S.S. (1915-1923) documente en détail les efforts des puissances de l'Entente - France, Grande-Bretagne, Russie et Italie - pour s'assurer le contrôle de l'économie suisse. Le fonds privé de Hans Schaefle (1915-1919), conseiller du STH, fournit aussi des informations sur ce dossier et sur l'Office fiduciaire suisse pour le contrôle du trafic de marchandises (STH), l'organe de contrôle des empires centraux.

Détresse sociale et polarisation de la société

Les populations urbaines ont particulièrement souffert du renchérissement et de la pénurie de logements à partir de la seconde moitié de la guerre. La classe ouvrière a été particulièrement touchée. De nombreuses familles ont souffert de la faim. Par ailleurs, la spéculation, l'accaparement de denrées et les « profiteurs de guerre » ont été à l'origine de la mauvaise humeur de la population. La malnutrition a été l'une des causes de l'effroyable épidémie de grippe (« grippe espagnole ») qui a sévi durant la dernière année de la guerre et a provoqué plus de 25 000 décès.

A la campagne, les paysans étaient mieux lotis. Ils disposaient en effet de suffisamment de nourriture et ont pu profiter du renchérissement du coût des denrées alimentaires. Ce sont toutefois les femmes qui ont particulièrement souffert de l'énorme charge de travail, car les animaux de trait avaient été réquisitionnés et les hommes mobilisés.

A la fin du conflit, la Suisse était devenue une nation fortement divisée, et ce en de nombreux points de vue. Les tensions sociales et la détresse économique de larges parts de la population nécessitaient des réformes politiques et sociales. Mais les enseignements des difficultés de la Première Guerre mondiale avaient été tirés avant que n'éclate la Seconde Guerre mondiale. Le Conseil fédéral et le haut commandement de l'armée ont pu alors éviter de telles crises par une planification globale d'économie de temps de guerre, le choix d'un général soucieux de la cohésion de la troupe et une « défense spirituelle ».

Les documents sur les aspects sociaux de l'économie de guerre sont archivés dans différents fonds. Les thèmes relatifs à la pénurie de logements, à l'assistance et au renchérissement des denrées alimentaires sont documentés dans les fonds Assurance sociale et prévoyance (1879-1925), Commission fédérale du contrôle des prix (1914-1982), Division fédérale de la justice (1875-1969), Office fédéral pour l'action de secours (1912-1926), Office fédéral de l'industrie, des arts et métiers et du travail (1892-1962) et Secrétariat du Département fédéral de l'économie : registrature partielle Economie de guerre Première Guerre mondiale (1904-1932). Les dossiers relatifs aux délits et aux cas de non-respects de l'ordonnance sur les denrées alimentaires sont consultables dans les fonds Office de l'auditeur en chef : recueil des jugements (1908-1991) et Office de l'auditeur en chef : actes délictueux (1823-1996).

Des informations sur l'épidémie de grippe sont consultables dans les fonds Défense nationale (1600-1960), Office fédéral des assurances sociales (1888-1949) et Office fédéral des assurances (1885-1963). Selon les besoins concrets de travaux de recherche, d'autres documents peuvent aussi être utilement consultés, tels que les Dossiers des affaires de l'Assemblée fédérale (1858-2005).

Astuces de poursuite des recherches

Thèmes connexes

Contact

Archives fédérales suisses

Archivstrasse 24
3003 Berne

Tél.
+41 58 462 89 89
Fax
+41 58 462 78 23

E-mail

Heures d'ouverture salle de lecture

Ma-je, 09h00 - 19h00

Détails et fermetures

Imprimer contact

Carte

Archives fédérales suisses

Archivstrasse 24
3003 Berne

Afficher la carte

Imprimer contact

https://www.bar.admin.ch/content/bar/fr/home/recherche/recherche/themes/la-premiere-guerre-mondiale-en-suisse/guerre-economique-et-detresse-sociale-en-suisse-lors-de-la-premi.html