Services de renseignement, espions, traîtres à la patrie et protection de l’Etat

9.1 Nachrichtendienste und Staatsschutz Bild Einleitung
Source: CH-BAR#J1.331-01#2005/337#6*

Les services de renseignement et la protection de l’Etat assurent des missions différentes au sein de l’Etat. Les textes du présent chapitre donnent un aperçu de leur évolution historique. De plus, le « scandale des fiches » thématise l’une des plus importantes affaires politiques de l’histoire récente de la Suisse.

Jean-Louis Jeanmaire est l’espion le plus connu de Suisse. Condamné en 1977 à 18 ans de prison par un tribunal militaire pour trahison envers la patrie, il a lutté sans succès jusqu’à son décès en 1992 pour obtenir sa réhabilitation. L’affaire a même connu des suites littéraires. Dans sa pièce de théâtre « Jeanmaire. Ein Stück Schweiz » datant de 1992, Urs Widmer fait dire à un conseiller fédéral qui s’adresse au ministère public et au chef des services secrets : « L’ennemi ne dort pas, Messieurs. Nous allons ligoter le terrorisme international. Nous indiquerons les barrières à ne pas franchir à l’ennemi intérieur. Nous allons étendre à tout le pays l’enregistrement des extrémistes. Il n’y aura plus d’enseignants d’extrême gauche, plus de fonctionnaires des impôts communistes. […] Nous sommes sur la meilleure des voies. »

Le ministère public et le chef des services secrets personnifient dans leurs rôles les sommets de la protection de l’Etat et du service de renseignement en Suisse. Les services de renseignement ont pour mission de rechercher et de traiter des informations, même par des moyens et des méthodes secrètes. La protection de l’Etat lutte en revanche contre l’espionnage mené par les services de renseignement étrangers. Les textes ci-après donnent un aperçu de l’évolution historique des services de renseignement et de la protection de l’Etat au sein de l’Etat fédéral et relatent, avec le « scandale des fiches », l’un des plus gros scandales de l’histoire récente de la Suisse.

Sommaire

Dernière modification 26.10.2015

Début de la page

Contact

Archives fédérales suisses

Archivstrasse 24
3003 Berne

Tél.
+41 58 462 89 89
Fax
+41 58 462 78 23

E-mail

Heures d'ouverture salle de lecture

Ma-je, 09h00 - 19h00

Détails et fermetures

Imprimer contact

Carte

Archives fédérales suisses

Archivstrasse 24
3003 Berne

Afficher la carte

Imprimer contact

https://www.bar.admin.ch/content/bar/fr/home/recherche/recherche/themes/nachrichtendienste--spione--landesverraeter-und-staatsschutz-in-.html