Début du blocus de Berlin, 24 juin 1948

Le 5 juin 1945 eut lieu à Berlin la première rencontre des commandants en chef alliés : la France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et l’Union soviétique assumèrent l’autorité suprême et convinrent d’exercer celle-ci en commun via les quatre commandants en chef dans la Commission de contrôle alliée.

Les séances de la Commission de contrôle alliée – la première eut lieu le 30 juillet – montrèrent rapidement que les gouverneurs militaires pouvaient rarement se mettre d’accord sur des décisions communes. En conséquence les quatre zones d’occupation prirent rapidement des positions éloignées sur des questions centrales, comme par exemple celle du statut de Berlin. Avec en arrière-plan l’aggravation du conflit Est-Ouest, les différences s’accentuèrent. C’est ainsi que la 5ème conférence des ministres des affaires extérieures, qui commença à Londres le 25 novembre 1947, fut interrompue prématurément, une entente sur la question allemande ne pouvant être trouvée.

Par la suite la France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et les Etats du Benelux se réunirent à Londres entre le 23 février et le 6 mars 1948 pour une nouvelle conférence, qui se prononça entre autre en faveur d’un gouvernement fédératif pour l’Allemagne de l’Ouest. Quelques jours plus tard, le 20 mars, le maréchal Sokolowskij quitta la Commission de contrôle alliée en signe de protestation contre la Conférence de Londres. La seconde phase de celle-ci se tint du 20 avril au 2 juin 1948 et se termina avec la recommandation d’entreprendre les premières démarches en vue de la création d’un Etat fédéral d’Allemagne de l’Ouest.

Le 20 juin 1948 les Alliés occidentaux organisèrent une réforme monétaire dans leurs trois zones, sans pour autant l’étendre à leurs secteurs de Berlin. Le 23 juin les autorités soviétiques proclamèrent une réforme monétaire pour leur zone et Berlin, à la suite de quoi les Alliés occidentaux introduisirent, le 24 juin, la nouvelle monnaie occidentale dans leurs secteurs. Le jour même l’Union soviétique décréta un blocus général des voies routières et ferroviaires pour les transports de personnes et de marchandises. Dans le souvenir de nombreux témoins de cette époque le conflit Est-Ouest atteint alors un premier point culminant. Les puissances alliées réagirent en établissant un pont aérien visant à assurer le ravitaillement de Berlin. Malgré la médiation de l’ONU et de nombreuses négociations, le blocus fut maintenu jusqu’au 12 mai 1949.

Les documents choisis montrent comment les représentants de la Suisse évaluèrent cette situation en 1948 et 1949.

Encore aujourd’hui la signification de la crise de Berlin pour l’interprétation de l’histoire du 20ème siècle et spécialement de la Guerre froide reste une question controversée. Comme de nombreuses sources, notamment soviétiques, n’ont pas encore été exploitées, une appréciation précise reste comme auparavant difficile. En tant que membre de l’Association européenne de soutien aux archives, les Archives fédérales suisses s’investissent pour une ouverture et une meilleure accessibilité des archives russes. Ces travaux découlent d’une initiative du Conseil de l’Europe.

Documents

(1) Schreiben von François de Diesbach, Schweizerische Heimschaffungsdelegation, an das Eidgenössische Politische Departement, 19. Juni 1948
in: E 2300 1000/716, Az. p.A.21.31.A.Berlin, Politische Briefe der Gesandtschaften, Berlin 1948, Bd. 69.

(2) Schreiben des Schweizerischen Delegierten an die Eidgenössische Zentralstelle für Auslandschweizerfragen Bern, 27. Oktober 1948
in: E 2200.56 -/6, Az. 3 A-B Allgemein, Heizmaterial Aktion 1948/1949, Bd. 19

(3) Auszug Jahresbericht 1948 der Schweizerischen Heimschaffungsdelegation Berlin, Februar 1949.
in: E 2400 1000/717, Jahresberichte 1947-1950, Bd. 34

(4) Notiz von Otto Burki an François de Diesbach, 22. Februar 1949
in: E 2200.56 -/9, Akten von Diesbach. Verschiedene Korrespondenz (Politisches, Interessenschutz, Wirtschaft etc.), 1946-1949, Bd. 1

Informations complémentaires

https://www.bar.admin.ch/content/bar/fr/home/prestations-publications/publications/actualites-de-l-histoire/debut-du-blocus-de-berlin--24-juin-1948.html