La submersion de l’Urserental

Qui aurait imaginé qu’autrefois on pensait inonder l’Urserental. Un tiers des besoins en électricité de la Suisse aurait dû être couvert ainsi.

Un investisseur égyptien fait miroiter des jours meilleurs aux habitants de l'Urserental, près du Saint-Gothard : son projet de site de villégiature de luxe devrait permettre de donner un nouvel essor à la vallée d'altitude uranaise. En effet, alors qu'début du 20e siècle Andermatt, où fut construit l'un des premiers remonte-pentes, comptait parmi les sites touristiques les plus courus, le flux de visiteurs s'est tari après l'ouverture du tunnel autoroutier du Gothard en 1980. Avec le départ des militaires, les restaurateurs aussi craignent pour leur survie, et la rigueur du climat rend l'agriculture peu praticable.

Il s'en est fallu de peu que l'Urserental n'ait plus aucun souci, car la vallée allait être rayée de la carte, remplacée par un immense lac de retenue, comme on peut le voir sur le tableau de 1941. Les Forces motrices de la Suisse centrale, les Chemins de fer fédéraux et le Crédit Suisse prévoyaient en effet d'ériger un mur à l'issue de la vallée pour retenir les eaux de la Reuss et du Rhin antérieur. Ce projet aurait impliqué le déplacement de deux mille Uranais et la transplantation des localités d'Andermatt, de Hospental et de Realp à une altitude plus élevée. Le barrage hydro-électrique devait permettre de couvrir un tiers des besoins en électricité de la Suisse, un grand pas vers l'autarcie à laquelle aspirait le pays durant la Seconde Guerre mondiale.

Mais les habitants ne l'entendaient pas de cette oreille et s'opposèrent vigoureusement au projet de barrage : en 1946, lors de l'« émeute d'Andermatt », l'armée dut intervenir pour empêcher une foule en colère de saccager le bureau d'un architecte alors qu'elle venait de s'en prendre à un ingénieur qui avait acheté du terrain. Le projet fut définitivement abandonné en 1951.

Auteur: Urs Hafner

Informations complémentaires

Références bibliographiques

https://www.bar.admin.ch/content/bar/fr/home/prestations-publications/publications/actualites-de-l-histoire/la-submersion-de-lurserental.html